mercredi 30 juin 2010

Un peu de douceur dans ce monde de brutes!

"Comme la platitude ouvre toutes les portes, j'ai essayé d'écrire avec un fer à repasser, mais j'ai mis le feu à mon cahier."

Ode sur le linge froissé. Ne nous y aventurons point. Mais mazette! Ce n'est sûrement pas par ces chaleurs estivales que je brancherais le fer à repasser, caparaçonnerais la table de la cuisine et me mettrais à l'ouvrage! Et puis le froissé, pensez-en ce que vous voulez... ça vous donne de suite un certain chic débridé, une coquette négligeance, une chouette désinvolture...

Tunique Oliver + S en voile de coton et soie à rayures écru de chez Alice + Olivia, boutons en coton mouliné écru

Shorts ballon Oliver + S en denim léger bio en chanvre/coton bleu chiné

2 commentaires:

  1. bien d'accord pour le chic du froissé ! Pourquoi prendre une suée avec le fer quand on sait avoir l'air plus élégant en lin froissé ?!
    C'est simple et superbe cet ensemble.

    RépondreSupprimer